Poster un commentaire

Début, suite et fin d’un poème

en trois parties publié dans les numéros 25 à 27 de la revue Lichen, disponibles en suivant ce lien, puis celui-ci, et enfin celui-làIMG_20160229_133812

Poster un commentaire

Parution de ma traduction de « Pauvres Millionnaires » de Diksha Basu au Mercure de France

Basu

Un roman indien drôle et actuel, satire sociale et comédie de mœurs, par une actrice de Bollywood qui connaît bien son monde (et a un goût prononcé pour P.G. Wodehouse) ! Plus d’informations en suivant ce lien.

Poster un commentaire

Two new stories

The Night Waiting at Anti-Heroin Chic, and About Françoise at Adelaide (see « In English » for links) are now available.

Poster un commentaire

« A Dream Come True » is now also in print

at The Flash Fiction Press. You can leave your comments on the site; already we are engaging in interesting conversations!

And if you haven’t yet, see below for the audio version!

Poster un commentaire

« Excerpts from a Police Report on a Famous Actress » is published in Easy Street Magazine

natanson

Follow this link for embarrassing revelations about this former star of the stage: http://www.easystreetmag.com/excerpts-from-a-police-report/

Poster un commentaire

« A Dream Come True » in a reading by CB Droege

My story « A Dream Come True » is appearing this week in Manawaker Studio’s Flash Fiction Podcast, in CB Droege’s delightful reading voice. Check it out using your favorite platform:
http://www.manawaker.com/podcast/ffp-0202-a-dream-come-true/
https://www.patreon.com/posts/ffp-0202-dream-8015057

https://itunes.apple.com/us/podcast/manawaker-studios-flash-fiction/id980747861

Poster un commentaire

TRAHIR de Helen Dunmore, traduction Antoine Bargel, au Mercure de France

livre_affiche_2399

Présentation

    Brusquement et sans signes avant-coureurs, Volkov tape du poing sur la table : « Vous pensez que je ne me rends pas compte que mon fils est très sérieusement malade ? Vous, les médecins, vous nous prenez tous pour des imbéciles ! Vous savez qui je suis ? »

Andreï pose ses mains à plat sur ses genoux. D’une part, il ne sait pas quoi répondre. De l’autre, il devine que tout ce qu’il pourra dire sera pris pour de la provocation. Il est fort naturel qu’un père ait besoin d’exprimer ses émotions. Et il faut surtout que Volkov ait le sentiment d’être un parent et rien d’autre, ici, dans cet hôpital.

Mais Volkov est un des chefs de la terrible police secrète. On est à Leningrad, en 1952. Andreï, jeune et brillant pédiatre, a vu arriver dans son service un petit garçon souffrant d’un très grave cancer des os – le fils unique de Volkov. Or celui-ci n’accepte pas le diagnostic, ni le verdict : amputation d’une jambe. Quoi qu’il arrive, Andreï sera coupable et donc puni.

Alors que faire, alors que l’étau se referme sur lui et sa famille ? Partir dans une autre ville ? On le retrouvera. Se cacher ? C’est impossible. Lâché par ses collègues et amis, tous contaminés par la terreur ambiante et prêts à le trahir, il risque de payer le prix fort.

Helen Dunmore est une des romancières les plus connues en Angleterre aujourd’hui et auteur de douze romans et d’ouvrages pour les enfants, traduite en plus de trente langues.

Trahir a été sélectionné pour le Man Booker Prize.